English version
 

Autres articles : [1] 2 3 4 5 6 7  >>

[1/2] Pour que passe le courrier, par Joseph Roig.

pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

  Comme au cap juby, et toujours avec le charme déployé par Cervera, le commandant Sanz accepta le ravitaillement que nous devions laisser et je n’eus pas la peine de marquer les limites d’un terrain car la presqu’île sur laquelle est bâti le fort est rigoureusement plate sur une dizaine de kilomètres, et, par-dessus le marché, orientée dans le sens des vents alizés.
J’eus la chance de rencontrer par hasard le Caid Debeisi des ouled Delim ; et, grâce au maréchal des Logis Hamed Ben Mohamed, je pus avoir avec lui une conversation pleine d’intérêt au cours de laquelle il me promit une aide efficace le long des terrains de parcours que suivait sa tribu. Peut-être Debeisi était-il en bisbille avec les autorités du fort, car cette parlotte particulière fut l’occasion pour le Commandant Sanz de me dire combien sa méfiance était grande à l’égard de Debeisi. Ce Caïd fut accusé trois semaines plus tard de m’avoir fait assassiner. Un vrai roman inventé par la garnison.
J’aurai l’occasion de reparler de cette histoire de fou, car elle me valut mon rappel en France alors que je courais les pistes de la Mauritanie, à 300 kilomètres plus au sud.

Nous arrivâmes sans histoire dans la baie du levrier où nous nous encrâmes face aux bâtiments de Port-Etienne, et la barque du bord nous permit de mettre pied à terre au môle de la pêcherie.


Port Etienne.


L’administrateur de la baie du Levrier nous reçut très aimablement et nous assura un abri décent dans une dépendance des bâtiments administatifs. J’allai le lendemain reconnaître le terrain sur lequel prétendaient atterrir les avions. Hélas, d’une part ses dimensions en étaient chichement mesurées, d’autre part ce terrain était au fond d’une cuvette, ce qui obligerait sûrement les avions à frôler la perte de vitesse à l’atterrissage, ou à emboutir les bords de la cuvette en bout de piste. Je trouvai beaucoup mieux et beaucoup plus près du local où s’effectuait le dessalage de l’eau de mer qui alimente en eau potable les quelques civils et la garnison.


Plan de Port Etienne.


pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

 

Lire, Écouter, Voir, ... Lire, Écouter, Voir, ...

 
Archives 1922 - 3 - Lettres à Messieurs Walter & Roig lang=fr télécharger ouvrir
 
Archives 1922 - 5 - Lettres à Monsieur Roig lang=fr télécharger ouvrir

 

Retour

 


Plan du site | Contact | Mentions légales| Haut de page

Dernière mise à jour : 1er aout 2017 à 15:57:53