English version
 

Autres articles : [1] 2 3 4 5 6 7  >>

[1/2] Pour que passe le courrier, par Joseph Roig.

pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

La reconnaissance par mer

Le jour de l’embarquement à Casablanca, il me parut, à la manière dont les amis me donnaient l’accolade, que dans leur idée ils prenaient définitivement congé de nous. J’affectai évidemment une confiance de bon aloi, mais il y avait vraiment de quoi m’inquiéter un tantinet, car je me sentais loin d’avoir la trempe d’un Montfreid dont les exploits sur la côte du territoire des Somalies commençaient à être célèbres.
Le yacht, la Frasquita de l’Empereur du Sahara (Jacques Lebaudy) reprend la direction du Rio de Oro, 20 ans après ses premiers exploits.
Dès notre arrivée à Las Palmas, chacun de nous s’occupa du rôle qui lui était imparti.


La Frasquita


Cervera était chargé des relations avec les autorités militaires dont dépendaient les garnisons espagnole du Rio de Oro et il réussit parfaitement à créer une atmosphère de sympathie qui nous fut d’un grand secours.
Ancelle et Mohamed s’affairaient à grouper les provisions de bouche qui devaient nous nourrir pendant trois mois.
Personnellement, après avoir fait surface auprès des consuls de France à Ténériffe et à Las Palmas, je cherchai le voilier et l’équipage avec lequel nous allions affronter l’Océan et effectuer la reconnaissance des côtes. J’eus la très grande chance de rencontrer un armateur, propriétaire d’un voilier dont l’équipage était libre pour la saison. Ce voilier portait un nom qui fut célèbre en son temps ; le premier voyage qu’il avait effectué était précisément en direction du Rio de Oro à Tarfaïa. Le Gouvernement français mit un point final à l’entreprise de son propriétaire que les initiés connaissaient sous le titre qu’il s’était octroyé. Il s’agissait de Jacques Lebaudy qui s’était baptisé Empereur du Sahara.


La casa de mar de Cap Juby.


C’était la très fameuse goélette Frasquita dont la coupe, les 2 mâts et les 36 tonneaux attiraient l’attention des connaisseurs. Son équipage se composait de 5 hommes avec un maître d’équipage dont la compétence certaine nous tira de quelques mauvais pas.
Le navigateur était un capitaine au long cours qui, douze heures après notre départ du port de Las Palmas eut une crise d’épilepsie qui nous empêcha d’apprécier ses qualités et son savoir, car il resta couché dans le coffre aux pavillons pendant la plus grande partie du voyage.
Dès notre sortie du port, les alizés nous contraignirent à tirer de larges bordées et Cervera rejoignit sa cabine en proie au mal de mer. Quand je dis « cabine », il faut s’entendre. La Frasquita n’était plus un yacht impérial. Ce n’était plus qu’une cale à transporter les régimes de bananes récoltées dans les îles Canaries et embarquées à Las Palmas pour les ports d’Europe. Mais ses lignes gardaient une belle élégance appréciée des connaisseurs.
Le carré où nous vivions se composait d’une table rabattante avec deux bancs également rabattants ; quatre caisses superposées par deux, de 2 mètres de long, 60cm de large, 60 cm de haut, encadraient le carré. Chacun de nous y pénétrait par une porte coulissante : c’étaient nos lits. On eût dit quatre vrais cercueils ! Après trois jours de voyage, nous étions en vue de la Casa de Mar du Fortin de Juby et les voiles roulées, nous jetions l’ancre pour la nuit.
Aucun signe de vie ne nous était apparu, pas de lumière non plus dans les bâtiments à 500 mètres environ du Frasquita.
Vers 10 heures le lendemain matin, nous voyons du mouvement autour du fort.
Puis une barcasse est mise à l’eau, avec ses huit rameurs et un officier de la garnison. Celui-ci venait à la Frasquita s’enquérir des raisons de notre escale. Grâce à Cervera en tenue, tout se passa au mieux et nous fûmes invités à descendre à terre pour nous présenter au Colonel Benz, Commandant les troupes espagnoles du Rio de Oro.

pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

 

Lire, Écouter, Voir, ... Lire, Écouter, Voir, ...

 
Archives 1922 - 3 - Lettres à Messieurs Walter & Roig lang=fr télécharger ouvrir
 
Archives 1922 - 5 - Lettres à Monsieur Roig lang=fr télécharger ouvrir

 

Retour

 


Plan du site | Contact | Mentions légales| Haut de page

Dernière mise à jour : 1er aout 2017 à 15:57:53