English version
 

Autres articles : [1] 2 3 4 5 6 7  >>

[1/2] Pour que passe le courrier, par Joseph Roig.

pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Le Passager Royal

Un coup de poker qui réussit au-delà de nos espérances.

Au cours de la visite que sa Majesté Albert 1er, Roi des Belges, accompagné de sa Majesté la Reine Elisabeth, rendait au Maroc, je reçus une invitation à déjeuner à la Résidence.


Sa Majesté Albert 1er Roi des Belges
à gauche le pilote Dombray.

Alors que les invités se lèvent de table pour gagner les salons où Madame Lyautey accompagnait la Reine, on me prie de rejoindre le Maréchal, sorti dans les jardins en compagnie de S.M. le Roi Albert. Avec le ton brutalement amical qui lui était particulier, le Maréchal me pose la question suivante, prouvant que les temps avaient changé l’atmosphère : « Sa Majesté voudrait effectuer son retour en Europe en utilisant la Ligne aérienne de Casa à Toulouse. Peux-tu assurer ce voyage en toute sécurité comme il se doit ? ».


Albert 1er dans l’avion prêt au départ.

Avec une assurance dont je mesure encore aujourd’hui le culot, j’ose affirmer que ce voyage est parfaitement possible.
-« Alors , prépare le départ de Casablanca pour après-demain 8h30 ».
- « Qu`allez-vous me donner comme pilote ? » demanda Sa Majesté.
Il y avait justement, de passage à l’aéroplace de Casablanca, Dombray.
-« Sire, Dombray, notre inspecteur technique ».
- « Un grand Chef ! Pourquoi pas le pilote normal du courrier ? j’aurais davantage confiance ». - -« Sire, Dombray est aussi pilote-courrier et vous l’avez certainement connu à l`escadrille Guynemer lorsque vous rendiez visite au groupe de chasse qui était à la Panne où vous stationniez pendant la guerre ».
-« Alors tout va pour le mieux »..
J’allais prendre congé lorsque sa Majesté demanda de ne prévenir personne tout au long du voyage afin que les colonies Belges, tentées de venir sur les terrains, n’entravent pas la régularité des horaires du courrier.
-« Surtout pas de publicité avant Toulouse, ajouta-t-il, car ne parlez jamais d"un projet qu’après son heureuse exécution. J`aimerais aussi avoir un livre à lire pendant le voyage ». - « occupe-toi de ce détail », me dit le Maréchal ».
Je m’éloignai après une poignée de main, gonflé d’orgueil d’une telle marque de confiance.

De retour au bureau, j’avisai par télégramme, Paris, Madrid et Toulouse afin que Latécoère, de Massimi et Daurat soient mis au courant du voyage royal. Il était indispensable qu’il s’effectue avec succès et suivant les désirs exprimés par sa Majesté.
J’allai aussi voir mon ami Louis pour le choix du livre demandé.
« Récits marocains de la plaine et des monts » de Maurice Le Glay, Contrôleur en Chef de la région de Safi, me recommanda-t-il, et j’allai acheter ce livre pour en découper les pages.
Lorsque le cortège présidentiel arriva le surlendemain sur le terrain, tout était prêt. Dombray présenté, Sa Majesté équipée après les précautions d’usage, j’osai demander au Roi, en présentant le livre, la faveur de le recevoir en retour avec un autographe, ce qui me fut accordé.
L’avion-courrier, piloté de bout en bout par dombray, atterrit le soir sans encombre à Toulouse où les autorités civiles et militaires saluèrent le Roi.
Il manquait malheureusement Latécoère et de Massimi qui étaient partis avec deux avions. Ils voulaient devancer l’avion royal pour lui faire une escorte d’honneur à son arrivée.


Arrivée d’Albert 1er à Toulouse Montaudran.

pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

 

Lire, Écouter, Voir, ... Lire, Écouter, Voir, ...

 
Archives 1922 - 3 - Lettres à Messieurs Walter & Roig lang=fr télécharger ouvrir
 
Archives 1922 - 5 - Lettres à Monsieur Roig lang=fr télécharger ouvrir

 

Retour

 


Plan du site | Contact | Mentions légales| Haut de page

Dernière mise à jour : 1er aout 2017 à 15:57:53