English version
 

Autres articles : [1] 2 3 4 5 6 7  >>

[1/2] Pour que passe le courrier, par Joseph Roig.

pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

J’eus également l’occasion de recevoir à Casablanca, le Président de la banque Morgan, Monsieur Sharp, qui finançait l’exposition de Séville et venait souvent au Maroc, vérifier aux sources l’exactitude de ses informations. Il désirait mettre en lumière l’influence espagnole sur les arts marocains issus de l’occupation arabe en Espagne.


Maréchal Lyautey

Je dois aussi parler des sujets qui motivaient les liaisons que j’effectuais auprès des Services de la Résidence Générale et du Cabinet Militaire du Maréchal. Il me faut citer les noms de Pietri, des Services Financiers, de Walter, des Services Postaux, de Tranchant de Lunel, des Services des Arts Indigènes à qui nous devons la remise en état de la célèbre Kasbah des Oudayas, de Gaston Pawleski, son très compétent adjoint, du Maréchal Juin, alors Capitaine au Cabinet Militaire, du contrôleur en Chef Benazet, joyeux luron, responsable, avec Madame Lyautey, de l’organisation des farces que cette dernière jouait à ses invités au cours de certains repas, et d’autres qui me pardonneraient mon oubli s’ils étaient encore de ce monde.


Résidence du Maréchal Lyautey

Ces noms sont entrés dans la mémoire des Français et prouvent que le Maréchal avait la baraqua dans le choix de ses collaborateurs.

 


Tour Hassan à Rabat

pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

 

Lire, Écouter, Voir, ... Lire, Écouter, Voir, ...

 
Archives 1922 - 3 - Lettres à Messieurs Walter & Roig lang=fr télécharger ouvrir
 
Archives 1922 - 5 - Lettres à Monsieur Roig lang=fr télécharger ouvrir

 

Retour

 


Plan du site | Contact | Mentions légales| Haut de page

Dernière mise à jour : 1er aout 2017 à 15:57:53